Presbytie

La presbytie se caractérise par une déficience progressive de la vision de près alors que la vision de loin reste bonne.
Ce phénomène commence vers 40 ans et évolue inéluctablement sur une trentaine d’années.
La presbytie se traduit par une difficulté grandissante pour lire de près les petits caractères.

Normalement, c’est l’élasticité du cristallin qui assure la mise au point. Mais avec l’âge, cette souplesse du cristallin diminue. Ce phénomène est physiologique et touche tout le monde. Ce n’est pas une maladie, c’est un signe normal du vieillissement de l’œil.
Le cristallin est au repos en vision de loin. Il se bombe en vision de près pour réaliser la mise au point. Avec le temps, le bombement du cristallin s’effectue de plus en plus difficilement et donc la mise au point en vision rapprochée devient délicate, puis difficile voire impossible.

Une loupe pour lire
 

Pour traiter la presbytie, votre chirurgien utilise la technique du FEMTOLASIK.
Il existe deux stratégies chirurgicales selon le défaut optique préexistant.

La monovision

Cette technique consiste à obtenir une vision alternée. Le chirurgien confie à l’œil dominant la vision de loin, alors que l’œil dominé se charge de la vision de près.
Par exemple, le patient conserve par exemple une vision de loin avec l’œil droit (œil directeur dominant) et de près avec l’œil gauche (œil dominé).
Cette bascule induit une diminution du sens du relief mais donne une bonne qualité de vision de loin et de près.
C’est la solution préférée des myopes.

Le presbylasik

Cette technique consiste à créer un petit bombement central de la cornée pour améliorer la vision de près. La vision de loin est assurée par la zone para-centrale cornéenne. Le cerveau va recevoir les deux images et choisira celle qui l’intéresse. Il réalisera une neutralisation de l’autre image.

Il existe d’autres techniques de chirurgie cornéenne réalisées par le laser FEMTOSECOND.
A ce jour, elles sont en cours d’évaluation (Intracor, Inlays, etc.)

L’autonomie visuelle est effective en 3 à 4 jours (conduire, lire et travailler).
La récupération visuelle requiert 2 à 4 semaines pour une vision de loin confortable. A contrario, la vision de près s’améliore très rapidement et est de l’ordre de quelques jours.

Pour en savoir plus sur une intervention chirurgicale, cliquez ici.