Suivi post-opératoire



En cas de doute, d’inquiétudes, votre chirurgien reste joignable. En cas d’absence exceptionnelle, ses associés sont également disponibles et ont accès à l’ensemble du dossier patient.

Pour en savoir plus sur une intervention chirurgicale, cliquez ici.

Slide background
Slide background
 
De manière générale

Après une intervention FEMTOLASIK ou une PKR, le patient sera revu au bout de 4 semaines au Cabinet des Hauts Pavés.
Quelque soit la procédure chirurgicale, la patient pourra ressentir des phénomènes de halos, de légers éblouissements et une sensation de sécheresse oculaire. Ces petits inconvénients disparaitront, le plus souvent, en quelques semaines.

Quelques conseils à suivre après l’intervention :

  • Le patient ne devra pas se frotter les yeux.
  • Le maquillage et la pratique du sport seront interdits pendant 10 jours (3 semaines pour la piscine et les bains de mer). Il est souhaitable d’éviter l’exposition au soleil pendant une semaine mais par la suite il n’y a aucune contre indication.
  • Le port de lunettes solaires à verres bruns polarisants sera fortement conseillé à la suite de l’intervention.

Il n’y a aucune contre indication à voyager en avion après l’intervention.

Après un FEMTOLASIK
  • Le patient ressentira pendant 2 à 3 heures une sensation de poussières, un larmoiement réflexe et une gêne à la luminosité (photophobie).
  • Parfois il existe des petites rougeurs sur l’œil. Il n’y a pas lieu de s’inquiéter. Elles disparaîtront en quelques jours; ce sont des mini hémorragies dues à la mise en place de l’anneau de succion.
  • Ces légers troubles disparaîtront le lendemain de l’intervention. Il sera néanmoins nécessaire de porter une coque oculaire de protection durant le sommeil pendant une semaine.
  • Un traitement post-opératoire (antibiotique, anti-inflammatoire et gel de confort) sera prescrit pour atténuer ces désagréments. Ce traitement durera 10 jours.

La cicatrisation est très rapide. La récupération visuelle est de l’ordre de 3 jours pour etre autonome (conduire, lire et travailler).
C’est cette vitesse de récupération rapide qui autorise d’opérer les deux yeux le même jour. Elle est néanmoins strictement personnelle en fonction du défaut optique initial et des caractéristiques du patient.

Après une PKR
  • Le patient ressentira une petite irritation de l’œil opéré le jour de l’intervention.
  • Le lendemain cette irritation sera plus importante associant une gêne à la luminosité, un larmoiement abondant et une sensation de grain de sable dans l’œil. C’est pourquoi un traitement local et général d’antidouleurs est prescrit et devra impérativement être pris pendant 4 jours.
  • La lentille pansement sera retirée 48 heures après l’intervention.
  • Un traitement post-opératoire (antibiotique, anti-inflammatoire et gel de confort) sera prescrit pour assurer une cicatrisation parfaite. Ce traitement durera 15 jours.

La récupération visuelle est de l’ordre de 4 jours pour être autonome (conduire, lire et travailler). Elle évoluera régulièrement et favorablement pendant 4 semaines.

Effets indésirables et complications

En chirurgie le risque zéro n’existe pas. Même excessivement rares des complications peuvent survenir.

Pendant l’intervention, les principales complications peuvent être liées au dysfonctionnement du matériel. C’est la raison pour laquelle les lasers sont systématiquement contrôlés, calibrés et vérifiés entre chaque intervention par 3 personnes différentes dont le chirurgien.

Toute anomalie vis à vis du cahier des charges d’exploitation des lasers interdit leur utilisation de façon à ne prendre aucun risque pour le patient.

Après l’intervention, des inflammations ou infections (rougeurs, hypersensibilité, flou visuel) peuvent survenir. C’est pourquoi il est indispensable de suivre scrupuleusement le traitement postopératoire prescrit.
Ces troubles peuvent apparaître précocement après l’intervention mais parfois 6 ou 12 mois plus tard. Ils doivent vous alerter : vous devez consulter au plus vite votre chirurgien. Traitées précocement elles ne laissent en général aucune séquelle.